• SYMPATHY FOR THE DEVIL

    Mon "Grain2poivre" du jeudi 13 octobre, pour le "Positif Morning" de Phare FM, dont vous pouvez retrouver le podcast en fin d'article.

    SYMPATHY FOR THE DEVIL Rolling Stones

    Sympathy for the devil, un titre qui fait référence explicitement au tube des Stones, qui par ailleurs vont sortir début décembre un nouvel album de blues. Une chanson très intéressante à analyser si on se penche un peu sur le texte. Lucifer qui se dévoile et élargit son champs d’action en évoquant des fais divers d’hier et d’aujourd’hui… et qui nous propose de le traiter avec courtoisie, compassion et bon goût. Voilà, tout est dit ! Quel bon sujet de bac philo ou même excellent support pour une prédication en église ou/et avec des jeunes… et des moins jeunes d’ailleurs, vu l’âge du morceau et, parce que finalement on est tous concernés. Mais ça y est, je m’égare… Ce n’est pas le sujet du jour. Enfin, pas totalement…

    Une forme donc de sympathie qui peut naitre pour le diable, ou pour le mal plus symboliquement. C’est un constat que je refaisais encore tout dernièrement. L’actualité récente, en effet, a été marquée par ce terrible ouragan qui a ravagé toute une région du globe et Haïti en particulier, vues les conditions de vie déjà tellement précaires sur cette île, déjà tellement secouée depuis un certain temps. Et comme toujours, dans ces cas là, ce sont les pauvres qui trinquent d’abord, n’ayant pas les moyens « solides » de résister. Et le peu que l’on a… on le perd… et surtout on perd aussi la vie.

    Pour l’anecdote, un ami m’envoyait, en début de semaine, une photo satellite de l’ouragan prise par la NASA et tout ça ressemble horriblement à un visage diabolique. Bon, quoi qu’il en soit, le résultat de son passage, c’est l’horreur ! Et bien l’horreur absolue s’appelle Matthew !

    MATTHEW NASA

    Matthew, un prénom plutôt sympathique pourtant. Et c’est même le nom d’un évangéliste bien connu qui a donné son nom à une portion de la Bible, comme quoi... Pour information, la première tempête tropicale à avoir été baptisée l'a été en Australie, au début du 20 siècle, par un météorologue qui l'a affublée du nom d'un politicien qu'il n'aimait pas. Il y avait une certaine logique. Mais il n'y avait alors aucune règle spécifique édictée. Je ne referai pas l’historique de tout ça… pas le temps… mais en tout cas aujourd’hui c’est la pratique, très organisée d’ailleurs, consistant à leur donner un prénom. Pour la petite histoire, jusqu’en 1979, seuls des prénoms féminins étaient choisis ce qui a copieusement agacé les ligues de féministes aux Etats-Unis… et donc maintenant on alterne entre masculin et féminin. On garde ainsi tristement en mémoire Flora, Gilbert, Hugo, Andrew, Katrina, Rita et désormais Matthew.

    Tout ça nous révèle un peu plus que l’homme a une grande facilité à rendre plutôt sympathique ce qui ne devrait JAMAIS l’être. Un prénom, ça rend les choses moins dures… en apparence. Mais c’est un constat qui peut se faire un peu partout dans notre société. La télévision ou le cinéma rendent aussi les méchants souvent très cools. Moi j’ai aimé Dexter, le tueur en série, je l’avoue… Et si on commençait à parler de cette question en la mettant en lien avec la politique, mon Grain de poivre n'en finirait plus. 

    Plus sérieusement, combien avons nous besoin de savoir prendre un peu de recul avec ces fâcheux fonctionnement, qui, reconnaissons-le, ont un vrai côté pervers… et puis surtout raison garder. C’est peut être avec ces « petites choses » du quotidien qu’une habitude bien plus dangereuse naît dans nos raisonnement et notre façon de vivre. Une sorte d’accoutumance toute doucereuse comme la grenouille bien vivante que l’on met à cuire dans une eau fraiche et que  l’on chauffe doucement. Et je ne me ferai pas le juge de cela car je suis le premier aussi à me faire pigeonner bien souvent.

    Donc finalement… no sympathy for the devil.

     > Pour écouter le podcast, c'est par ICI

     

    JEAN LUC GADREAU au Positif Morning Phare FM


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :